Fermer

Après un stage de deux ans en Afrique, l’anthropologue montréalais Michel Bussières revient au Québec en voilier. Sa traversée en solitaire, qui s’annonçait calme et sereine au départ de Dakar, est chambardée par la rencontre de deux Africains aux îles du Cap-Vert.

Kammou est un homme violent, taciturne, insondable. Tanifa, qui a la grâce d’une princesse berbère, se cache dans une cabane sur la grève. Qui sont ces gens? Pourquoi sont-ils si pressés de partir vers les Antilles? Quand Michel l’apprend, le seul fait de les avoir côtoyés le fait frémir. Il est loin de se douter qu’il va prendre la mer avec eux. Et ce, avant même d’avoir pu remplir ses réservoirs d’eau douce…

Un mystère, une enquête, une histoire d’amour et la traversée de l’océan comme si vous y étiez, mais surtout une troublante résonance historique. Du Sénégal au Cap-Vert, les migrants clandestins ont remplacé les esclaves, mais est-ce que l’esclavage a vraiment cessé d’exister?

Afficher

Extrait

Plusieurs types d’accident peuvent se produire sur un voilier au milieu de l’océan. On peut facilement se fracturer un membre ou une côte. Quand un chaudron d’eau bouillante se renverse, on peut se brûler horriblement et souffrir le martyre. On peut aussi s’intoxiquer en mangeant du poisson. Mais la véritable frayeur de tout marin, la pire des hantises, le comble de l’horreur, c’est de tomber à la mer, surtout en pleine nuit, et de voir le voilier disparaître dans la pénombre. Dans le cas d’un marin solitaire naviguant sous pilote automatique, c’est la mort assurée. Dans le cas d’un marin qui navigue avec un équipage peu expérimenté, c’est à peu près la même chose.

Roman maritime Roman policier Migration, immigration et émigration Océan Atlantique