Fermer

Par Carol Rose Daniels

Texte original en anglais traduit par Sophie Cardinal-Corriveau

Peau d’ours raconte l’histoire de Sandy, une jeune femme d’origine crie, victime de la rafle des années soixante, surnommée Sixties Scoop, une politique gouvernementale qui a arraché plus de seize mille enfants autochtones à leurs familles d’origine pour les vendre à des Blancs. Cette période tragique a marqué l’histoire du pays.

Sandy n’en sort pas indemne. Adoptée par une famille ukrainienne, elle grandit dans un milieu où, dès l’âge de cinq ans, elle se sent dénigrée, ostracisée et fatiguée d’être différente. À l’âge adulte, elle renoue avec ses origines et les traditions autochtones. Cette quête identitaire et culturelle lui permettra de surmonter la discrimination quotidienne qu’elle subit de la part de collègues journalistes, d’étrangers, et qu’elle s’inflige parfois elle-même.

Afficher

On en parle

L’une des voix les plus importantes de la littérature canadienne actuelle.
Richard Van Camp

Littérature moderne et contemporaine Thème narratif : questions sociales Fiction : traduction Populations indigènes/autochtones Canada Seconde moitié du 20e siècle, d'environ 1950 à 1999 Relatif aux Amérindiens