Fermer

En pleine grève étudiante, Dave et J-P parcourent pendant quelques jours les routes de la Nouvelle-Angleterre. Entre un feu de camp et une promenade dans le centre historique de Boston, les deux amis réalisent comme ils ont changé depuis leurs années de cégep.

La blonde de J-P, Caro, est restée à Montréal pour enseigner le français dans une classe de troisième secondaire. Tiraillée entre le confort de sa vie de couple et sa peur «d’être devenue plate», elle profite de ses dix jours de solitude pour réfléchir.

Les cigales met en scène les angoisses de la génération Y où chacun peine à assumer sa liberté et vit une remise en question presque constante de ses choix, de ses aspirations, de ses relations amoureuses…

Avec ce premier roman divertissant, Antonin Marquis brosse le portrait de trois jeunes qui «se cherchent», avec en toile de fond les questions de société soulevées par le Printemps érable.

Afficher

Extrait

J-P se rassit et alluma le joint. L’épisode commença: Les arbres. L’une des plus majestueuses manifestations de la vie. Certains sont les plus grands organismes qui soient sur Terre. Et ceux-ci sont les plus grands de tous.

— Oh shit, Charles Tisseyre!
— Crissement, dit Dave en expirant une bouffée.

À l’écran, des hommes casqués escaladaient de gigantesques séquoias. Les trois amis regardaient le documentaire avec un émerveillement exacerbé par le pot. Satisfait de la réaction des deux autres, Dave les observait avec joie: ils laissaient échapper des exclamations fascinées à mesure que défilaient les paysages saturés de couleurs invraisemblables. Puis l’écran s’assombrit: Sur le littoral est de l’Amérique du Nord, cette soirée d’été ressemble à toutes les autres. Mais elle est bien spéciale…

Littérature moderne et contemporaine Thème narratif : politique Thème narratif : questions sociales Québec D'environ 2010 à 2019