Fermer

Par Thomas King

Texte original en anglais traduit par Rachel Martinez, préface de Isabelle St-Amand

«Les histoires sont des inventions merveilleuses. Et dangereuses.», affirme Thomas King. Dans Histoire(s) et vérité(s). Récits autochtones, l’auteur explore comment les histoires et les contes façonnent nos perceptions. À travers la littérature et l'histoire, la religion et la politique, la culture populaire et la contestation sociale, King propose une réflexion inédite sur notre relation envers les peuples autochtones. L’Indien «réel», affirme l’auteur, ne ressemble guère à la figure du «sauvage», tirée des représentations entretenues par les Blancs nord-américains.

Avec un esprit critique bien aiguisé, Thomas King démontre que les histoires sont la clé et, sans doute, le seul espoir pour se comprendre. Il nous oblige à les écouter… pour mieux appréhender les réalités de notre monde.

Afficher

Extrait

Je connais une histoire. À propos de la Terre qui flotte dans l'espace, sur le dos d'une tortue. Je l'ai entendue très souvent et chaque fois que quelqu'un la raconte, elle est différente. Parfois, seule la voix du conteur change. Parfois, ce sont des détails. Parfois, la séquence des événements. Parfois, ce sont les dialogues ou la réaction du public. Peu importe les récits ou les conteurs, la Terre ne se détache jamais de la carapace de la tortue. Et la tortue ne part jamais.

Un jour…

Essais littéraires Discrimination sociale et égalité de traitement Populations indigènes/autochtones Histoire sociale et culturelle Canada Relatif aux Amérindiens