Fermer

Blanca est si folle de Lomer, le héros de Lomer Odyssée (XYZ, 2008), qu’elle a fait graver le nom de son amant au fer rouge sur son front. Tout comme Lomer avant qu’il ne meure, elle hante le port, qui se refuse à elle. Et pour cause: des rats meurent par centaines de milliers. La peste sévit et se répand partout alors que Blanca, l’errante enceinte, se prépare à accoucher de Pierre.

Afficher

Extrait

Rien d’autre désormais, entre les montagnes de containers vidés, désarticulés et squattés, et les cadavres pourrissants, dedans ou dehors, que des tavernes où s’entassaient ceux encore vivants, malgré la peste ou la machette, pour se soûler avec ce qu’on pouvait encore trouver, ou ce qu’on inventait pour se soûler, des alcools de n’importe quoi, des vins dont on taisait la provenance pour ne pas horrifier celui qui s’en soûlait, comme la petite friture qu’on s’engouffrait là, elle n’était plus tant poissonnière qu’humaine — si vous voyez ce que je veux dire —, mais comme on dit, ce qu’on ne sait pas, on n’en souffre pas, alors tous savaient qu’ils bouffaient du voisin, mais tous faisaient semblant, dans leur petite friture, de n’y voir que poissons frétillants.

Littérature moderne et contemporaine Thème narratif : vie intérieure