Fermer

«J’aime quelqu’un d’autre.»

Ma tête s’est remplie de sang. Mes yeux, sous la poussée, ont vibré dans leur orbite; quelques millilitres de plus et ils s’exorbitaient. Ça m’a paru tellement insensé que j’ai jeté un œil à la télé en souhaitant que les mots viennent d’ailleurs. Mais les deux vedettes qui essayaient de fourrer un poulet au prosciutto riaient à gorge déployée. Elles ne parlaient pas de désamour. 

«Diane… je voulais pas… c’est pas toi, mais… ouffff…»

Ainsi débute Autopsie d’une femme plate. Quelques jours avant les festivités marquant leur vingt-cinquième anniversaire de mariage, Diane Delaunais, quarante-huit ans, est délaissée par son mari, parti vivre une histoire d’amour avec «quelqu’un d’autre (sexe non déterminé, mais prévisible)», assurément plus jeune. Une histoire banale? Pas vraiment... puisqu’elle est racontée par Marie-Renée Lavoie avec le sens de l’observation et la grande vivacité d’esprit qu’on lui connaît, le tout agrémenté d’une bonne dose d’humour et de tendresse.

Afficher

On en parle

La plume est alerte et dynamique. [...] La petite vie de Diane, la délaissée, aurait pu frôler le tragique ou le kitsch. Mais Marie-Renée Lavoie est une équilibriste qui puise sa force dans sa connaissance des travers humains. 
​​​​​​​
– Mario Cloutier, La Presse, 8 avril 2017

Chick lit Thème narratif : vie intérieure Thème narratif : amour et relations